Page sur les mesures
en complément de la page sur les feed et autres calculs ... une fois bien compris et réalisé
il faut mesurer .. essayons d'être simples ..merci Michel F6BVA pour ta patience !

suite à la remarque de Michel F6BVA qui disait :
Tu aurais pu la terminer en donnant par exemple, la référence du dernier hyper dans lequel Phil a décrit sa chaîne de mesure de bruit.
Quel que soit le système retenu pour illuminer son réflecteur, il faudra mesurer, comparer, et là, ne comptez pas sur la balise au fond du jardin pas
plus que sur le correspondant à quelques kilomètres ...seule une mesure soleil/ciel froid donnera une mesure fiable, répétitive et exploitable.
voici le lien du fameux article de Philippe F5JWF : http://f5jwf.free.fr/Noise%20detector.html

et alors on fait quoi disais je ! et bien accrochez vous aux branches, voici une super explication :
Pour commencer, trois articles à relire (mais il doit y en avoir beaucoup d'autre sur le sujet).
Hyper N°12 (06/97) page7, 8.
Hyper N° 19 (01/98) page6, 7.
Hyper N° 36 (06/99) page 8, 9.
Il me semble que Jean-Paul F5AYE à écrit sur le sujet (pas retrouvé ici).
Pour faire une synthèse de tout ça, je vais essayer de résumer:
- Toute matière maintenue à une température supérieure au zéro absolue génère du bruit  (le bruit thermique) sur une très grande étendue de fréquence.
 Pour ce qui nous intéresse, les hypers, cette source de bruit est la principale (bruit atmosphérique négligeable).
- dans la vie d'un radio amateur moyen, qui n'a pas accès à de l'azote liquide tous les jours (HI!), les différentes sources de températures connues sont,
en partant du froid, en allant vers le chaud!
1- Le ciel froid (autour de 15°K sur 10000)
2- La terre autour de 290° K (pas en ce moment Hi!!)
3- Le soleil. Je passe sous silence la lune, mais c'est également une source très stable de bruit ( elle demande cependant une certaine taille de
réflecteur pour être exploitable). Le ciel froid est une vaste zone qui se repère très bien avec un simple cornet.
Deux types de mesures sont intéressantes avec ses trois sources de bruits.
- L'appréciation du nf système d'une réception. Cette mesure permet d'apprécier le rendement global du pré ampli et de son cornet illuminateur.
La manip consiste à remplacer la FI de ton transverter par un ampli large bande (du type de la description de Phil). La réception est monté sur le
cornet (sans parabole!). En tournant le cornet vers le sol, tu vas obtenir 
un "certain" niveau. En visant ensuite le ciel, tu va rechercher avec ton
cornet le point le plus froid (en clair celui qui te donnera une déviation minimum de ton appareil de mesure) une fois trouvé, tu note l'écart en db
entre les deux mesures. 
Plus l'écart est important, meilleur est ton nf système ( sur 10 Ghz, à partir de 6 db, tu sorts le Champagne!!!, moins de 2db, 2.5 db tu revois ta copie!)
ATTENTION: cette mesure est a faire avec un environnement dégagé, pas d'arbre, pas de tour d'habitation, pas de mur. En effet tous les objets
cités sont à la température du sol!!!
- La deuxième série de mesure faisable, consiste à évaluer notre système de réception (antenne complète + RX) grâce a la mesure du niveau de bruit reçu depuis le soleil. Pour cette manip, la totalité de la station est utilisée.
Le point (froid) de référence sera toujours le ciel (froid). Le pointage de la parabole sur le soleil va faire monter le niveau de bruit reçu par rapport
au ciel froid. Plus l'écart mesuré sera important, plus le rendement de la parabole sera bon ( toutes choses égales par ailleurs). C'est cette manip qui permettra de comparer différents illuminateurs, de faire varier leur réglage (recherche  du point F comme focal !).De comparer entre eux différents réflecteurs. Comme la terre tourne, cette deuxième série de mesure doit être faite un peu plus rapidement que la première, mais pour nos petits diamètres de réflecteurs (autour du mètre),
en préparant sa manip, ça se passe bien. Faire des mesures sur 47 Ghz avec le même réflecteur deviens plus sportif mais faisable ( deux OM ne sont pas
de trop dans ce cas).
- Pour conclure: la mesure ciel/sol est utile pour apprécier le nf du récepteur, son adaptation sur la source, le rendement de la source.
Manip réalisable toute bandes, très utile du 23cm au 24 Ghz. Au dessus les nf que nous avons (importants) font que l'ENR mesuré est très petit.
La mesure soleil/ciel permet d'apprécier le rendement global de la station.
Comparaison de source, leur positionnement. Utilisable du 23 cm au 76 Ghz (je ne suis pas arrivé à ce jour à "voir" le soleil sur 145 Ghz.

Pour obtenir une bonne stabilité et par conséquence une bonne précision des différentes mesures, il est préférable d'utiliser un récepteur avec une bande passante assez importante (quelques centaines de kilo, voir 1 ou 2 Mhz) d'ou l'intérêt d'utiliser un montage du type décrit par Phil. Celui-ci remplace la FI et le bolomètre, c'est parfaitement adapté à cette utilisation. Pour l'ATV, tu peux utiliser le même système en interposant un convertisseur 23cm entre ton LNB et l'ampli de bruit.
Il a joint à son message un petit logiciel (sous DOS) qui facilite les calculs, attention de bien lire ...